Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog journal-musulmane-reconvertie
  •   le blog journal-musulmane-reconvertie
  • : Voici mon blog sur ma belle religion qu'est l'islam!!
  • Contact

Recherche

Archives

24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 19:17

Les limites à observer pendant les fiançailles

   Les fiançailles sont la période entre la demande en mariage et le jour du mariage (nikah). Pendant cette période, l'homme et la femme sont toujours considérés comme étranger l'un envers l'autre aux yeux de l'Islam.

   Donc tout ce que est possible entre mari et femme est interdit (haram) durant les fiançailles tels que :

- Le regard avec désir :

   Selon Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (sallallahou alyhi wa salam) a dit : "Il a été écrit pour le fils d'Adam sa part d'adultère qu'il doit commettre sans aucun doute : Les 2 yeux, leur adultère est le regard ; le coeur penche et souhaite et c'est le sexe qui obéit à ces penchants ou qui les fait mentir".

   Jarir (que Dieu soit satisfait de lui) a dit : "J'ai interrogé le Messager de Dieu (sallallahou alayhi wa salam) sur le regard fortuit. Il me dit : "Détourne-le aussitôt après".

   Il ne faut pas poser trop longuement le regard sur la femme. Le fiancé a le droit de voir son visage et ses mains, mais ne doit pas regarder chaque détail d'elle.

- Le tête-à-tête :

   Selon Ibn Abbas (que Dieu soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Que l'un de vous ne s'isole pas avec une femme sauf en présence de l'un de ses parents qui ne peuvent pas l'épouser".

- Le toucher :

   Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Certes je ne serre pas la main aux femmes".

   An-Nawani a dit : "Là où le regard est interdit, le toucher l'est également, à plus forte raison parce qu'il est plus apte à procurer du plaisir".

   Bien sûr, les fiancés peuvent sortir, se voir, discuter ensemble pour faire connaissance en présence soit d'un mahram (membre de la famille avec qui on ne peut pas se marier), soit d'un wali (tuteur désigné par la femme, surtout les converties qui n'ont pas de membre musulman dans leur famille) ou en présence d'une troisième personne. Sinon la troisième personne, ce sera Satan le maudit et le risque de tomber dans le péché sera plus grand tandis que s'il a une personne avec les fiancés, ils seront moins tentés de faire quelque chose de mal devant cette personne.

   Toutes les règles d'Allah (subhana wa ta'ala) sont un bien pour nous, il suffit de comprendre la raison des interdictions pour qu'elles paraissent évidentes.

 

   Wa allahu halem (et seul Dieu sait).

Sources : islamophile.org ;

               

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires