Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog journal-musulmane-reconvertie
  •   le blog journal-musulmane-reconvertie
  • : Voici mon blog sur ma belle religion qu'est l'islam!!
  • Contact

Recherche

Archives

15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 00:44

Le pardon

 

 

 

   Demander pardon, c'est se repentir auprès d'Allah et aussi auprès de la personne si on a commis un péché envers elle.

   De nos jours, il est dificile de ne pas commettre un péché. Une mauvais action est si vite arrivé que ce soit une parole qu'on n'aurait pas du dire ou uen dispute ou tout autre mauvaise action.

   Mais rien n'est perdu, on peut toujours se faire pardonner si on est vraiment sincère.

Les conditions du repentir :

   Quand l'action concerne une affaire entre Dieu et l'homme, il a 3 conditions pour pouvoir se repentir sincèrement :

- Arrêter tout de suite de faire ce péché.

- Regretter de l'avoir commis.

- Prendre la ferme résolution de ne plus le refaire.

   Si une des conditions manque alors le repentir n'est pas valide.

   Par contre, si l'affaire concerne une autre personne envers qui on aurait fait une injustice, alors une condition s'ajoute : celle de réparer l'injustice qui a été commise.

   S'il s'agit d'argent ou d'un bien, le retourner au propriétaire. S'il s'agit d'une affaire qui touche la réputation d'une personne, il doit se soumettre à lui ou lui demander pardon. S'il s'agit d'une médisance, il doit lui demander pardon.

  

   Une autre condition si la mauvaise action a été commise à cause de certaines personnes alors il faut mieux se séparer de ses mauvaises fréquentations pour éviter de la refaire.

Versets du Coran en rapport avec le pardon :

"Dis : Ô vous Mes serviteurs qui aviez causé du tort à vous-mêmes (en commettant des péchés), ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. En vérité, Allah pardonne tous les péchés. Il est certainement le Pardonneur, le Miséricordieux".

"Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès" (Sourate 24, an-nur (la lumière), verset 31)

"Implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui" (Sourate 11, Hud, verset 52)

"Ô vous qui avez cru ! Repentez-vous à Allah d'un repentir sincère" (Sourate 66, at-tahrim (la prohibition), verset 8)

"Pardonne de la plus belle manière" (Sourate 15, verset 85)

"Qu'ils pardonnent et tourne la page ! N'aimez-vous point vous-mêmes que Dieu vous absolve?" (Sourate 24,verset 22)

"Ceux qui pardonnent aux gens, et Dieu aime les gens de bien" (Sourate 3, verset 134)

"Celui qui se montre patient et pardonne, c'est certainement là une marque de caractère" (Sourate 42, verset 43)

La réconciliation entre les musulmans :

 

   Si on a fait une mauvaise action envers un(e) musulman(e), on doit demander pardon et aussi de tout faire pour se réconcilier avec lui (ou elle).

   La première chose à faire est de reconnaître ses torts sans chercher à nier.

  De plus, la limite d'une dispute entre 2 personnes de confession musulmane est de 3 jours. Au-délà de ces 3 jours, on devra rendre des comptes au jour de la résurrection, à moins que l'autre personne refuse de pardonner et qu'on a fait tout dans les règles de l'Islam pour se faire pardonner auprès d'elle.

   On peut aussi lui montrer qu'on l'aime en Dieu (fi Allah) par des petits gestes simples. Ca ne pourra que toucher ce (ou cette) musulmane(e) qui ne pourra rester insensible. En tout cas, on doit apprendre de son erreur et adopter un meilleur comportement.

   Si on arrive pas à se réconcilier et qu'on a reconnu ses torts et qu'on s'est excusé, alors on a fait ce qu'on devait faire et c'est tant pis pour l'autre personne car elle avait les moyens de pardonner mais ne l'a pas fait. Elle aura des comptes à rendre le jour de le résurrection.

  

Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 21:02

La médisance

 

 

Définition :

 

   La médisance est le fait de dire du mal d'un frère ou d'une soeur ou quelque chose qui ne lui plairait pas, pendant son absence, sans aucune nécessité.

   Donc il a pas médisance si on dit du bien sur la personne, si on dit du mal d'un non-musulman, si la personne est présente et si ce qu'on dit est nécessaire dans un intérêt légal.

   Il a différents degrés, le plus grave étant de dénigrer un musulman, de le mépriser, de l'humilier, de lui ôter le respect et de violer son honneur.

   Source : http://www.aceiweb.org/medisance.htm

 

   Elle implique 3 personnes : celle qui médit, celle qui écoute et celle dont on parle. Ces 3 personnes auront à en répondre le jour du jugement dernier.

 

Interdiction de la médisance :

 

Versets du Coran en rapport avec la médisance :

 

"...Ne médisez pas les uns des autres. Est-ce que l'un de vous aimerait manger la chair du cadavre de son frère? Cela vous répugne évidemment. Craignez pieusement Dieu ! Dieu agrée toujours le retour des repentis et Il est infiniment miséricordieux". (Sourate 49, verset 12)

 

"Ne te laisse pas aller à ce dont tu n'as aucune science : l'ouïe, la vue et le coeur, tout cela aura à en rendre compte" (Sourate 17, verset 36)

 

"Il ne prononce pas une parole sans qu'il n'ait à ses côtés un observateur bien prédisposé (à ce rôle)" (Sourate 50, verset 18)

 

Voici quelques hadiths :

 

   Selon Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il dise une bonne chose ou se taise".

 

   Abou Musa (que Dieu soit satisfait de lui) rapporte : "Je dis une fois : "Ô Messager de Dieu ! Quel est le meilleur musulman?". Il dit : "Celui dont les musulmans (ou les gens) sont à l'abri de sa langue et de sa main".

 

   Selon Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Savez-vous ce qu'est la médisance?". Ils dirent : "Dieu et Son Messager le savent mieux que nous". Il dit : "C'est quand tu dis à propos de ton frère des choses qu'il n'aime pas". On dit : "Que penses-tu si ce que je dis à propos de mon frère existe réellement?". Il dit : "Si ce que tu dis de lui est vrai, alors tu as médit de lui ; et si ce n'est pas vrai, tu as proféré à son encontre un mensonge effronté".

 

La médisance permise :

 

   La médisance est permise dans 6 cas :

 

1) Pour dénoncer quelqu'un auprès d'une personne ayant le pouvoir de donner justice si une personne nous a fait subir une injustice.

 

2) Quand cette médisance peut aider une personne à faire cesser une action réprouvée ou à remettre sur le droit chemin quelqu'un qui désobéit à Dieu.

 

3) Quand on demande un avis de jurisprudence à une personne compétente.

 

4) Quand il s'agit de prévenir les musulmans d'un mal ou de leur donner le bon conseil. Il a plusieurs aspects :

   a) Le fait de dénoncer le peu de fiabilité de ceux qui rapporte de faux hadiths ou le fait de dénoncer le faux témoins.

   b) Le fait de prendre avis de quelqu'un sur un futur gendre, un futur associé... Celui à qui on demande son avis ne doit pas taire les défauts de la personne en question, mais doit les dévoiler pour donner bon conseil.

   c) Le fait de mettre en garde un étudiant qui va régulièrement chez un innovateur ou un dévoyé pour s'instruire chez lui, en ayant pris soin de bien vérifier l'information avant.

   d) Le fait d'attirer l'attention du chef d'Etat sur quelqu'un qu'il a chargé de l'administration d'une province sans qu'il soit digne ou bien par incapacité, ou pour mauvaise conduite, ou par manque de perspicacité ou autre chose pareil.

5) Il est permis de médire de quelqu'un qui fait au grand jour des choses interdites, tels que la consommation de vin, impôts injustes, abus de pouvoir... Il est permis de la dénoncer, sans dénoncer les défauts qu'il cache.

6) Quand quelqu'un à pour surnom un défaut. Il est permis de le nommer ainsi, mais il est préférable de le nommer autrement.

Source : Riyad as-Salihin (le jardin des vertueux) de l'Imam Mohieddin Annawami.

 

 

 

 

Repost 0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 17:43

La patience

 

 

 

 

   Dans la vie, la patience est une véritable vertu pour faire face aux évènements comme des peines, des soucis, les morts...). Toutes ces évènements étaient déjà prévu par notre destin que seul Dieu connait.

 

   On doit faire preuve de beaucoup de patience pour les surmonter grâce à Allah le Très-Haut. Toutes ces choses qui n'étaient pas prévues sont des épreuves pour nous tester comme les épreuves d'un examen. Ces épreuves permettent de distinguer les bons des mauvais croyants, ceux qui espèrent la miséricorde de leur Seigneur et ceux qui n'espèrent plus. C'est à nous seuls de prouver que l'on est patient et endurant et de bien passer ces tests !

 

   "Derrière tout mal se cache un bien". Pour voir ce bien, il faut prendre du recul face à la situation, mais ce n'est pas pour rien qu'il nous arrive un mal.

 

   Dieu éprouve une personne pour plusieurs raisons :

 

- Pour l'amener à penser à Dieu car celui qui a oublié Dieu, Dieu l'a oublié aussi.

- Pour la purifier de ses péchés afin d'avoir un jugement dernier moins lourd.

- Pour élever ses degrés au Paradis.

- Pour tenter les injustes.

 

   Je vais vous citer quelques versets du Coran sur la patience car ils sont nombreux sur ce sujet :

 

"Que la patience et la prière soient pour vous un réconfort" (Sourate 2 - La vache, verset 45)

 

" Sois patient ! Dieu t'y aidera" (Sourate 16 - L'abeille, verset 127)

 

"Endure patiemment ce qui peut t'atteindre. Tout cela est le propre d'une âme résolue" (Sourate 31 - Luqman, verset 17)

 

"Nous vous éprouverons sûrement un tant soit peu par la peur, la famine, la réduction des biens, des personnes et des récoltes. Et annonce la bonne nouvelle aux patients" (Sourate 2, verset 155)

 

"Celui qui se montre patient et pardonne, c'est certainement là une marque de caractère" (Sourate 42, verset 43)

 

"Oui, Nous vous mettons sûrement à l'épreuve afin de connaître ceux d'entre vous qui combattent (pour la cause de Dieu) et qui se montrent patients et afin d'éprouver vos nouvelles" (Sourate 47, verset 31)

 

 

   Voici quelques hadiths :

   Selon Souhayb Ibn Sinan (que Dieu soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Ce que l'affaire du croyant est étonnante ! Son affaire ne comporte que du bien, et cette faveur n'appartient qu'au croyant : s'il est l'objet d'un évènement heureux, il remercie Dieu et c'est là pour lui une bonne chose. S'il est victime d'un malheur, il l'endure avec patience et c'est là encore pour lui une bonne chose".

   Selon Abou Sa'id et Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait d'eux), le Prophète  (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Il n'est pas une fatigue ou une maladie, ou un souci, ou une peine, ou un mal, ou une angoisse qui touche le musulman, jusqu'à l'épine qui le pique, sans que Dieu ne lui efface à cause de cela une partie de ses péchés".

   Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui) a dit : "Le Messager de Dieu (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Celui à qui Dieu veut du bien sa voit touché dans ce qu'il a de plus cher".

   Selon Abou Hourayra (que Dieu soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Le croyant et la croyante ne cessent d'être éprouvés dans leur corps, leurs enfants et leurs biens jusqu'à ce qu'ils rencontrent Dieu le Très-Haut sans avoir à répondre d'aucun péché".

 

 

 

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 01:12

Le mensonge

 

   Que l'on soit musulman, chrétien, juif ou tout simplement athé, je pense que dire la vérité est meilleur. Je vois autour de moi des histoires basées sur le mensonge et quand je vois les dégâts, je me dis : "quel gâchis". Mieux vaut dire la vérité que mentir parce que de toute façon, un jour ou l'autre, la vérité éclatera et ce jour-là, on paye les conséquences de son mensonge très chers.

   D'où le fait que dans l'Islam, le mensonge est interdit et fait partie du mauvais comportement. Ce comportement ne correspond en aucun cas au musulman. D'ailleurs, c'est un signe d'hypocrisie comme l'a dit le Prophète (que la bénédiction et la salutation soit sur lui) :

   "4 défauts, celui qui les possèdent tous est un pur hypocrite. Celui qui n'en a qu'un seul a l'une des caractéristiques de l'hypocrisie jusqu'à ce qu'il quitte ce défaut :

- Quand on lui fait confiance, il trahit.

- Quand il parle, il ment.

- Quand il prend un engagement, il ne le respecte pas.

- Quand il est en litige, il piétine toute justice et toute morale."

   C'est vrai que parfois dire la vérité c'est difficile, mais en disant la vérité, on peut apporter des bienfaits en éclairant une personne sur un défaut qu'il a par exemple. De plus, en étant véridique, on peut devenir un exemple pour les autres personnes et donner du courage à certains de dire toujours la vérité inchallah.

   Bien entendu, il a des degrés dans le mensonge suivant le mal causé à cause de celui-ci. Plus on aura fait de mal, plus le péché est grand et plus on est puni. Donc il a des péchés mineurs et majeurs.

Le mensonge permis :

 

   Dans certains cas, le mensonge est permis, mais sous certaines conditions, afin d'atteindre un objectif que l'on ne pourrait atteindre sans utiliser un mensonge.

   Il a une situation, par exemple, dans laquelle le mensonge est autorisé : pour réconcilier 2 personnes qui sont en conflit suite à une dispute. On peut essayer de les réconcilier en leur disant que l'autre personne avec qui elle est fâchée à dit du bien d'elle, en espérant qu'elles reprennenent contact et se réconcilient ensuite.

   "J'ai entendu le Messager de Dieu (bénédiction et salutation de Dieu sur lui) dire : "Le vrai menteur n'est pas celui qui ramène la paix entre 2 ennemis en disant à chacun d'eux : "Untel a dit du bien de toi".

   Un autre hadith :

"Oummou Koulthum (que Dieu soit satisfait d'elle) a dit : "Je ne l'ai jamais vu autoriser le mensonge que dans 3 cas : dans la guerre. pour réconcilier les gens. Dans ce que l'homme dit à sa femme et la femme à son mari".

Repost 0
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 22:43

Le respect des parents

 

 

   Les parents dans l'islam occupe une place importante qu'ils soient musulmans, chrétiens, juifs ou athés. Comme le prouve les versets 17 à 22 de la sourate 24 :

   "N'assigne point à Dieu d'autre divinité ; sinon tu te trouveras méprisé et abandonné. Et ton Seigneur a décrété : "n'adorez que Lui ; et marquez de la bonté envers les père et mère : si l'un deux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi ; alors ne leur dis point : "Fi !" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde ; abaisse sur eux l'aile de l'humilité ; et dis : "Ô mon Seigneur, fais-leur à tous deux miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit".

   On doit se comporter avec respect et douceur envers eux. On doit s'occuper d'eux comme ils se sont occupés de nous quand on était petit. On garde ses parents à vie, c'est pas comme les amis qu'on peut changer s'ils nous plaisent plus ou si on a des problèmes.

   En effet, en cas de coup durs, les parents restent notre meilleur soutien. Si on a faim, c'est eux qui nous nourrissent. Si on a des problèmes de logement, c'est aussi eux qui nous logent et nous dépannent. Si on a des soucis financiers, c'est également eux qui nous prêtent de l'argent pour nous en sortir.

   Cependant, il existe des cas où on a devoir de ne pas leur obéir, surtout quand il s'agit d'une famille non musulmane :

- Quand ils nous commandent de faire quelque chose qui est contraire à l'Islam.

- Quand ils nous interdisent de pratiquer correctement notre religion.

   Dans ces cas, on doit refuser de faire ce qu'ils nous demandent tout en respectant respectueux avec eux.

   "Selon Joubeyr Ibn Mot'im (que Dieu soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (sallallahou Alayhi wa salam) a dit : "N'entre pas au Paradis celui qui brise les liens de parenté".

   Ce hadith montre l'importance de ne pas rompre la communication avec la famille, même si parfois il a des problèmes. Il faut mieux en parler et se réconcilier ensuite plutôt que de couper toute relation avec ses parents.

 

   "Selon Abdullah Ibn Amr Al-As (que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : "Les grands péchés sont : Le fait de donner à Dieu des associés. L'ingratitude envers les 2 parents. Le meurtre. Et le faux serments".

   Les parents ont une place tellement importante que le fait de ne pas être reconnaissant envers ses parents fait partie d'un des grands péchés. Subhanallah.

 

   Pour finir, je vais vous citer un autre hadith que je trouve très beau :

"Le Paradis se trouve sous les pieds de la mère"

  

Repost 0