Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog journal-musulmane-reconvertie
  •   le blog journal-musulmane-reconvertie
  • : Voici mon blog sur ma belle religion qu'est l'islam!!
  • Contact

Recherche

Archives

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 19:04

La foi au destin et à la fatalité

Le Destin et l'Arrêt

La place de ce pilier dans la croyance : Croire à ce pilier est un abandon total confiant en la volonté divine. L'homme s'abandonne à Son Maître mais reste indépendant avec une volonté, un libre choix et une décision conséquente. Mais le croyant sait que la liberté a des limites fixées par Dieu. La croyance au destin n'est pas contre la notion de liberté, mais donne une vision différente. Cette liberté dans l'Islam est considérée à partir de l'exercice des facultés humaines actives et des réalisations matérielles et spirituelles que l'homme peut en faire. L'homme est une créature soumise à un ensemble de règles, des lois qui le gèrent, régissent ses mouvements. Le destin permet de supporter les épreuves de ce bas-monde, de préserver leur humanité et de transcender spirituellement au delà des phénomènes universels. Tout ce qu'on perd ici-bas sera récupéré dans l'au-delà.

Définition du Destin et de l'Arrêt : Toute existence est une volonté de Dieu. La volonté divine, l'omnipotence et l'omniscience sont 3 qualités singulières, absolues et vraies sur lesquelles tournent le Destin. Il faut savoir que Dieu a voulu et choisi de créer les êtres conformément à ces paramètres. Cet univers n'est pas venu par hasard, ni par la nature mais par une volonté créatrice, sans aucune influence extérieure. Celui qui a les attributs d'omniscience enveloppant toute chose et l'omnipotence qui permet l'éxécution de toute chose réalisable, qu'il est au-dessus de toute imperfection. Le Destin signifie que Dieu est omniscient dans la prééternité de toute chose, de son passé, son présent et son futur. L'Arrêt signifie que Dieu a crée les choses à son omniscience.

Comment un fidèle peut-il croire au Destin? 
Il doit croire que Dieu a un savoir qui lui permet de connaître le passé, le présent et le futur de toutes les créatures. Ce savoir est appelé la prescience, l'omniscience. Cette prescience est intemporelle car rattachée à l'essence de Dieu qui n'a pas de début. Il ne faut pas croire que Dieu peut ignorer un seul instant quoi que ce soit de l'univers. Ce sont les créatures qui ignorent certaines choses dans ce monde ce qui est adéquat avec leur nature imparfaite. Dieu étant omniscient, il connaît d'une manière précise, le passé, le présent et le futur de toute chose. L'Arrêt révèle la conformité des évènements universels à la prescience divine. Le Destin et l'Arrêt montrent l'ordre infaillible sur lequel Dieu a organisé les univers, aucun évènement n'échappe aux lois générales régissant le monde.

Le Coran : Si personne ne détient l'origine des choses, c'est parce que ça serait antinomique envers Dieu car c'est Lui qui a imposé auw humains des lois universelles qui régissent la matière et son fonctionnement sans consulter personne. Cette organisation divine est appelé "Destin universel". Dieu connaît la mesure, la nature et les termes de toutes les choses avant leur création car c'est Lui qui les a crée. Les créatures n'ont que l'acquisition des actes qu'elles accomplissent avec les moyens existants créés par Dieu. Le savoir permet à l'homme que ce qui se trouve dans le ciel et sur la terre dépend du Créateur. Toute inertie et mouvements se trouvent gravés sur la table bien gardée entre les mains du Seigneur, donc Dieu sait tout ce qu'on fait ici-bas.

La Sunnah : La foi atteint sa plénitude avec la croyance sincère en ce principe. Le Destin comporte le bien et le mal. L'homme peut donc subir une épreuve à son insu comme une aisance surprise sans qu'il soit la cause. On ne peut obliger quelqu'un à commettre du mal puis lui demander de payer pour ce qu'on lui a imposé. Il y a la notion de contrainte.

Signification de la foi en ce pilier : Il faut croire que Dieu connaît tous les actes des humains avant qu'ils soient accomplis. C'est comme ça qu'on éloigne l'opinion de contrainte. Cette opinion consiste à accuser Dieu de nous imposer les actes du mal que nous commettons et de mettre ça sur le destin. Si nous commettons une désobéissance et que quelqu'un nous le reproche, nous répondrons : "c'est le destin". Il ne faut jamais prétexter les actes, mais connaître les raisons du pourquoi on les a fait pour ne pas les recommencer. C'est pas parce que Dieu a crée les moyens qui permettent les actes, ça n'implique pas qu'Il nous a contraint à les faire, ainsi pour le bien et le mal. En effet, tu n'as aucun pouvoir de créer, mais tu as tous les pouvoirs de réviser les actes en combinant les moyens adéquats créés par Dieu. Il faut croire que Dieu connaît tout par une omniscience divine avant que les actes sont commis, sans aucune influence.

 

Les formes du Destin

Première forme du Destin : Dieu sait tout, par cela, on a acquiers la certitude que Dieu connaît tous tes états, tes actes d'obéissance et de désobéissance, tes moyens de subsistance et les termes de ta vie. Par conséquent, Dieu a écrit sur la Table bien gardée les Destinées humaines, mais cette écriture est neutre et impartiale. Dieu n'a besoin nu de temps, ni d'espace pour réaliser son oeuvre ; Il maîtrise l'étendue du temps, le secret de la vie et le contrôle de la matière entre Ses mains, ce qui constitue le catalogue de l'humanité. Exemple : tu achètes un ordinateur et il tombe en panne. Tu accuses qui? Le concepteur ou la machine? La machine bien sûr car le concepteur n'a pas influencé la machine. Alors, pourquoi attribuer la faute à Dieu si l'homme fait quelque chose de mal?

 

Comment Dieu a-t-il écrit les évènements?

La première chose que Dieu créa fut la plume et Il lui a demandéd'écrire ce qui se passera jusqu'au jour de la Résurrection. L'écriture n'est pas decriptive et non influente. La prédestination englobe le cours général et les détails de chaque chose. Dieu a écrit sur la Table ce qu'Il savait de l'homme et rien d'autres. Lorsque le corps d'un foetus est créé, Dieu lui envoie un Ange. Les ordres donnés à l'Ange sont : "écris son gain quotidien, le terme de sa vie, ses actions, son bonheur et ses malheurs". Il ordonne donc d'écrire ce que les gens sont par leur propre volonté et non par contrainte.

Le second degré : Il faut croire à la volonté absolue de Dieu et à l'étendue infinie de Son pouvoir. Tout ce que Dieu veut, soit, et rien de ce qu'Il ne veut pas ne se réalise. Dieu est tout-puissant sur toute chose existente ou non. Dieu ordonne à ses serviteurs de Lui obéir et d'obéir à Ses Messagers. Il aime les gens pieux qui font du bien et n'aime pas les infidèles qui commettent des turpitudes. Les gens sont responsables de leurs actes car ils utilisent les moyens d'une bonne ou mauvaise manière. L'homme vertueux prie et jeûne et l'homme pervers est athée et n'a aucune religion. Tout acte entrepris par l'homme peut se faire en dépit de la volonté universelle.

 

 

Catégories du Destin

  Destin imposé :

Destin universel : C'est tout ce qui se passe dans l'univers et qui ne dépend pas de la volonté humaine, parfois en dépit de celle-ci, comme le mouvement des sphères, la composition des saisons, le changement du temps, les phénomènes naturels et tout ce qui peut causer du bien ou du tort à l'humanité. Personne ne sera jugé sur cela, par contre ça peut apporter de la récompense dans l'au-delà.

 

Destin individuel : C'est tout les mouvements involontaires qui se réalisent en l'homme, sans qu'il participe, comme les battements du coeur, les contractions des boyaux, le sommeil, le réveil, les frissons, le coma, l'engourdissement et la mort. De même par la fait qu'on est crée en tel ou tel endroit, dans un pays, avec des gens précis. On est épargné de la revue des comptes au sujet du mal provoqués par ces choses. Tout ce qui touche l'homme malgré lui, dans ce bas-monde, est en sa faveur car Dieu les récompensera pour son endurance face aux épreuves.

 

Destin opté : C'est tout ce que l'homme fait par sa propre volonté, sans contrainte, et il devra rendre compte car il a fait le choix de faire ses actes grâce aux outils existants. Dieu a crée l'homme intelligent et avec une volonté autonome par laquelle ils font leurs actes et prennent leurs décisions.

 

Sens de l'appropriation des actes

Quand l'homme fait un acte, il s'approprie l'acte que Dieu a crée préalablement ses causes et ses outils. Cela confirme le libre choix de l'homme. En effet, le fait que l'homme n'essaye pas d'éviter les actes contraints montre qu'il se sent pas responsable d'eux. Par contre, ses tentatives pour éviter le mal et de se maîtriser montre qu'il se sent responsable à ce sujet.


Sur quoi se feront les comptes

Ils se feront sur les choix des hommes et la réalisation des actes par un libre choix. Les choix seront jugés sur leur intention aussi. Le fait que Dieu savait dans la prééternité n'implique pas la contrainte de faire ses actes. Malgré le fait que Dieu ait voulu que tel ou tel mal existe, cela n'implique pas qu'Il est content quant à l'éxécution par des hommes. Donc si Dieu a crée les moyens menant au bien et au mal ne nous permettra pas de lui attribuer tout le mal des hommes sur terre.


Fausses argumentations

Les associateurs : Ils sont essayé de s'appuyer sur le Destin et l'Arrêt pour justifier leur culte :

Premièrement : le châtiment : Dieu a subi Son châtiment aux impies d'autrefois à cause de leur injustice. Dieu étant juste, Il ne peut pas les châtier sans raison. Si ces gens s'appuyaient sur le Destin pour soutenir leur dogme, ils sont de 2 sortes : soit ils sont croyants donc doivent glorifier Dieu et ne croivent pas qu'Il les a châtiés sans aucune raison ; soit ils ne sont pas croyants, ce qui rend absurde de leur argumentation par le Destin.

Secondement : l'impie : Si l'impie prétend qu'il a commis son impiété parce que Dieu lui a prédestinée, il a tort car il ne peut pas savoir. Il tient un faux prétexte pour ne pas travailler, ne pas obéir au Créateur et rester dans le polythéisme. Ils ne sont même pas sûrs de ce qu'ils font, ce qui les pousse à accuser Dieu de n'avoir envoyé aucun messager à leurs parents qui leur ont inculqué cette croyance. Le fait que Dieu ait blamé directement les polythéistes sans associer leurs ancêtres avec eux montre le degré individuel de responsabilité des gens et que personne n'assume quoi que ce soit à la place des autres. Les arguments de Dieu sont : l'envoi de messagers, la création des univers, les croyants. Mais, malgré la technologie et le progrès scientifique, l'homme reste ignorant du monde inconnu. Il ne sait même pas ce qui va lui arriver dans l'instant prochain.

Troisièmement : le pervers : Comment il peut s'appuyer sur le Destin pour commettre des perversités qu'on a pas encore commises alors que Dieu a ordonné l'usage du bien? C'est pas raisonnable de dire que Dieu a imposé de voler, de tuer, de mentir...Rien en justifie ce que l'on fait par notre volonté et aucune accusation envers Dieu n'est valable. Dire que Dieu a imposé le mal est un blasphème grave envers Dieu. Il a une condamnation claire de ces prétentions fondées sur des mensonges et de l'ignorance.

Le fait de croire au Destin ne contredit pas l'usage des moyens

Il est recommandé de ne pas se fier uniquement aux moyens car c'est Dieu qui concrétise les résultats et les fruits des efforts dépensés. Le croyant s'en remet à Dieu car il agit et espère avec confiance et sérénité en l'assistance du Seigneur. Ceux qui auront fait du bien ne seront jamais frustrés. L'espoir en Dieu et la confiance en Dieu sont 2 qualités du croyant.


Se soigner fait partie du Destin

Le Prophète (SAWS) a ordonné à ses compagnons de se soigner car Dieu a crée pour chaque maladie une guérison, un remède. Se soigner est une obligation. S'en remettre à Dieu ne veut pas dire qu'on n'a pas le droit d'utiliser les moyens adéquats pour se soigner, bien au contraire. Umar bin Al Khattab lors de sa sortie pour Sham, il sut la propagation de la peste, il a donc décidé de retourner à Médine pour se protéger de la maladie. Il faut utiliser tout ce qui est à notre portée pour ne pas tomber malade.


Risques de polémique au sujet du Destin

Chercher à savoir la nature du Destin implique la connaissance de la nature de l'essence divine, chose qui échappe à la prise sensorielle de l'être humain. Le Prophète (SAWS) a interdit de polémiquer sur le Destin car ça rique de mener l'homme à parler des sujets qui ne relèvent pas de la capacité humaine et de tomber dans l'impiété.


L'influence de la croyance du Destin

La patience et l'endurance : La patience et l'endurance peuvent aider à supporter tout dérangement survenu de ses semblables par l'amour de Dieu. Il se contraint à accepter le mal sans se lamenter sur son sort car il croit que ce qui le touche est une épreuve. S'alarmer pour un mal passé est une calamité, le faire pour un mal qui pourrait arriver est un refus du Destin et une injure contre Dieu. Celui qui est patient aura le secours de Dieu. Quand Dieu veut du bien aux gens, Il les éprouve, celui qui se résigne et accepte, aura la satisfaction de Dieu. Celui qui s'emporte encourre Sa colère. Il ne faut pas se venger, ne se soucier de sa propre personne. Il faut donc s'orner des qualités de la patience et l'endurance, en vue de gagner la récompense divine. Il ne se plaint pas, ne se met pas en colère, ne rend pas le mal par le mal mais par la tolérance, le pardon et la bonté.

La sincérité : La croyance au Destin pousse le croyant à aimer la sincérité et la pratiquer en apparence et en secret, en paroles et en actes, car la sincérité mène au Paradis. Cette qualité complète la foi dans l'islam. La croyance au Destin procure au croyant la paix de sa conscience, l'abondance et la bénédiction dans son gain. Elle peut le sauver et le protéger.

Les signes de l'influence de la croyance au Destin

La parole : Quand le croyant parle, il dit la vérité et s'éloigne du mensonge, quelles que soient les conséquences, car il croit que rien ne peut l'atteindre s'il n'est pas prescrit contre lui.

Dans les relations sociales et économiques : Le croyant est sincère et sérieux, repousse toutes sortes de fraudes, de supercheries et de falsifications. Il croit que son gain lui est prédestiné et qu'il ne peut le manquer. L'homme doit se munir des moyens pour assurer sa subsistance et doit rencontrer son Destin et pas rester chez soi.

La sincérité dans les décisions : Quand le croyant décide d'effectuer un acte, il observe la satisfaction de Dieu, sans s'occuper parce que les gens peuvent dire contre lui, à condition qu'il ne nuise pas à ses semblables. Si tout les gens se rassemblaient pour lui nuire, ils ne le pourront qu'avec la permission de Dieu.

La sincérité dans le comportement : Le croyant n'a pas de fausses apparences, il n'apparaît pas dans un état contraire à ce qu'il est vraiment. Il ne fait pas ostentation de ses oeuvres et ne se vante pas à tort.

Le courage et la confiance en Dieu : La croyance au Destin procure à l'homme un courage illimité, car il sait au fond de lui que la vie tout entière est scellée par le Destin divin.

Voilà comment la croyance au Destin influence les hommes. Dans cette croyance, se trouve la sérénité des coeurs, le repos des corps, le calme des âmes, la détente des nerfs, l'éloignement des soucis et l'apaisement des douleurs et la fraîcheur de la certitude que Dieu est Juste et Miséricordieux.

Ce sont quelques fruits de cette foi que tout croyant doit sentir et percevoir dans sa vie immédiate avant l'autre monde.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis Simard 05/07/2013 18:09

LE SEUL REMÈDE À LA FATALITÉ.fermaton.over-blog.com